Cahiers de laboratoire électroniques : un outil pour l’enseignement des sciences

FlaskCher ami lecteur, je m’intéresse ces temps-ci (dans le cadre de mon post-doctorat) à la question de la démarche scientifique et des outils utilisés dans le cadre de son enseignement. Pour cette raison, je me suis penché sur la question des « cahiers de laboratoire électroniques » et de leur applications pédagogiques. Comme d’habitude, un petit état de l’art sur les solutions existantes et sur leurs utilisations s’est imposé, état de l’art que je me propose de partager ici. Soulignons  qu’il est loin d’être exhaustif, et qu’il ne correspond qu’à quelques jours de recherche. (Et comme souvent, je me nounoie un peu après, c’est l’écriture académique qui veut ça, pardonnez-moi).

Continuer la lecture de Cahiers de laboratoire électroniques : un outil pour l’enseignement des sciences

Retours réflexifs sur ma thèse (à l’usage de doctorants)

Ami doctorant, si par hasard tu passes sur ce billet, j’y donne quelques conseils issus d’une réflexion sur mes quelques années de thèse. Je l’ai finie il y a trois mois; certaines choses se sont bien passées, d’autres moins, et si je peux me permettre de donner mon petit point de vue, je suis sûr que tu pourras te reconnaître dans quelques-unes de mes remarques.

Continuer la lecture de Retours réflexifs sur ma thèse (à l’usage de doctorants)

Les motifs de décrochage à l’université

DiplomaCela fait quelques billets que je vous parle de décrochage à l’université. Cela nous change un peu des billets sur les MOOC, n’est-ce pas ? La raison en est simple, la question de l’attrition, qui est au cœur de ma thèse, ne date pas exactement d’hier, et il s’agirait de ne pas réinventer la roue. Aujourd’hui, j’aimerais vous parler des motifs de décrochage en formation, université, formation à distance, peu importe, au travers d’une typologie développée au fil de recherches doctorales, principalement. Comment les étudiants justifient-ils leur abandon ? Une réponse en quatre grands types de motifs.

Continuer la lecture de Les motifs de décrochage à l’université

Modélisation du décrochage en formation : les origines

DiplomaDans les années 1970 outre-Atlantique, la recherche sur la question des formes d’attrition à l’université évolue rapidement. On cherche à développer des modèles de causalité et à dépasser l’approche descriptive. Je vous propose aujourd’hui de revenir sur ces travaux, en concluant notamment sur leur application au contexte de la formation à distance.

Continuer la lecture de Modélisation du décrochage en formation : les origines

La littérature webmarketing au secours de l’analyse du phénomène MOOC

Il m’arrive de donner dans l’import-export de concepts. Vu qu’au final on s’intéresse à travers les MOOC à des comportements d’internautes, il y a sans doute des choses à prendre dans les travaux de portée plus générale sur les comportements d’internautes, et en particulier sur la question du webmarketing. Aujourd’hui, je voudrais vous présenter deux trois concepts que je trouve assez utiles pour comprendre les comportements d’inscription, et sur lequel je reviendrai par la suite, dont ce que l’on appelle, la clé d’entrée.

Continuer la lecture de La littérature webmarketing au secours de l’analyse du phénomène MOOC

MOOC : croiser questionnaires et traces d’activité – le Classico de la recherche

Dans le dernier billet, nous avons entamé une première revue de littérature sur la question des MOOC, portant tant sur les traces d’activité que sur les revues de littérature. Aujourd’hui, je vous propose de revenir sur quelques publications où les chercheurs croisent données de questionnaires et traces d’activité.

Continuer la lecture de MOOC : croiser questionnaires et traces d’activité – le Classico de la recherche

Une brève revue de littérature sur les revues de littérature sur les MOOC (#inception)

Aujourd’hui, je vous propose dans ce billet comme dans ceux qui suivent de revenir succinctement sur les principales recherches réalisées sur la question des MOOC entre 2009 et 2016. Parmi les quelques revues de la littérature scientifique consacrées aux MOOC publiées à ce jour, quatre ont retenu mon attention  au cours de mes travaux (Liyanagunawerda, 2013 ; Ebben & Murphy, 2014 ; Raffaghelli et al., 2015 ; Veletsianos & Shepherdson, 2016).

Continuer la lecture de Une brève revue de littérature sur les revues de littérature sur les MOOC (#inception)

Les grandes lignes de ma thèse sur les MOOC

Il y a quelques billets, je vous ai présenté mes questions de recherches. Il est temps maintenant de vous présenter les grandes orientations méthodologiques de mon travail, les données que je compte mobiliser, et tout le tintouin. Les quelques données sur lesquelles se base l’article de Koller et al. (2013) que nous évoquions l’autre fois – article fondateur s’il en est – ouvrent des pistes pour mieux appréhender la question des faibles taux de certification des MOOC, mais elles sont fragmentaires ; par ailleurs, le format de cet article est davantage celui d’un billet d’opinion que d’une publication scientifique. Bref, c’est un peu léger. Si ma thèse s’inspire de ces pistes de réflexion, mon rôle est d’étoffer ce discours avec un corpus d’analyses autrement plus conséquent. Je vous propose de revenir sur mes quelques chapitres de résultats.

Continuer la lecture de Les grandes lignes de ma thèse sur les MOOC

Le sigle MOOC à la loupe

Dans le dernier billet, je vous avais promis que nous reviendrions sur la définition du terme MOOC en décomposant le sigle. Nous allons donc revenir aujourd’hui sur la signification des termes Massif, Open, Online et Course. Si je me suis déjà prêté à l’exercice il y a longtemps dans le cadre d’un billet assez court, je vous propose aujourd’hui de renouveler l’exercice dans un esprit un peu plus académique.

Continuer la lecture de Le sigle MOOC à la loupe

L’origine des confusions autour du terme MOOC

Bon, allez, malgré ce que je vous ai dit l’autre fois, je vous propose dans un petit billet de revenir sur les origines du terme MOOC. L’impact médiatique du phénomène (Bulfin, 2014 ; Kovanovic, 2015), notamment sur les réseaux sociaux (Shen & Kuo, 2015 ; Zhang, 2015), son appropriation par de multiples acteurs et l’évolution constante des dispositifs n’ont pas manqué de jeter un certain flou quant à la définition de l’objet. Le succès qu’ont rencontré les MOOC à partir de 2012 a conduit à de nombreux détournements plus ou moins intentionnels du terme, qui fut utilisé pour désigner aussi bien des live-tweets que des dispositifs de e-learning entièrement payants. On entend maintenant le terme MOOC à toutes les sauces, et c’est parfois un peu agaçant. Il n’y aura dans ce billet rien de révolutionnaire, pour ceux qui connaissent déjà un tant soit peu le sujet.

Continuer la lecture de L’origine des confusions autour du terme MOOC

Les taux de certification des MOOC en question

Au cours du dernier billet, je vous ai présenté la thématique de ma thèse : les taux de certification. J’aimerais maintenant vous présenter quelques-unes de mes questions de recherche, qui font écho à un article de Daphné Koller. Alors que le débat sur les taux de certification des MOOC bat son plein, la fondatrice de la plate-forme américaine Coursera publie en 2013 dans la revue Educause un réquisitoire sur la « rétention » dans les MOOC qui fera date (Koller et al., 2013). Ces quelques phrases d’introduction en illustrent la logique:

For educators used to thinking about student attrition in a traditional university setting, the « retention funnel » in a MOOC can cause considerable alarm. To a university professor accustomed to the traditional audience of committed, paying students in a brick-and-mortar classroom, the image of continuously-emptying lecture halls — where only one in every 20 students remains to the end — is an understandably frightening prospect. But is this really the appropriate framework for thinking about student success in MOOCs?

Continuer la lecture de Les taux de certification des MOOC en question

Inauguration du blog et présentation d’une de mes thématiques de recherche : les MOOC

Bonjour à tous, j’inaugure aujourd’hui ce blog sur Hypothèses consacré aux questions relatives au numérique pédagogique. Ce n’est pas mon premier coup d’essai, loin de là. A vrai dire, j’écris depuis trois ans des billets sur un blog intitulé La Révolution MOOC dans le cadre de mon doctorat sur ces cours en ligne. Ce blog est hébergé et mis en avant par Educpros, un média dédié aux questions d’enseignement supérieur. Or je désire fortement mettre en avant les travaux réalisés dans le cadre de ma thèse, comme ceux que je réaliserai dans le cadre de mon post-doctorat sur le numérique dans le primaire, qui commencera dès la rentrée 2016. Qui sait, peut-être est-ce le début d’une démarche qui se prolongera dans le cadre de mon travail d’enseignant-chercheur. Quoi qu’il en soit, Hypothèses me semble plus approprié pour cet usage. J’ai étudié les MOOC pendant mes quelques années de doctorat, travaillant aussi bien sur des traces d’activité que sur des enquêtes ou des entretiens semi-directifs avec des apprenants comme avec des enseignants, et je trouve dommage que seules les personnes qui liront ma thèse et mes quelques publications puissent accéder au résultats ce ces travaux. La création d’un blog sur Hypothèses m’a paru la meilleure manière d’élargir le champ des possibles.

Continuer la lecture de Inauguration du blog et présentation d’une de mes thématiques de recherche : les MOOC

Numériques pédagogiques

Ce carnet de recherche porte sur l’utilisation du numérique à des fins pédagogiques aux différents niveaux du système éducatif. Il traitera aussi bien de l’apprentissage en ligne via les MOOC, ou Massive Open Online Courses, que de l’utilisation du numérique en classe pour l’enseignement de la démarche scientifique. La recherche sur les MOOC s’inscrit dans le champ des sciences de l’éducation, à l’intersection de la sociopédagogie de l’autoformation et de l’étude des EIAH, ou Environnements Informatiques pour l’Apprentissage Humain. L’objet de ce travail est de mieux comprendre les motivations qui poussent de simples internautes à se lancer dans une démarche d’apprentissage en ligne et de mieux comprendre les usages qui sont faits des dispositifs sur lesquels se déroulent les formation. Si la question des MOOC constituera le premier axe de développement du carnet de recherche, celui-ci a vocation à s’étendre à d’autres formes de numériques pédagogiques, dont les utilisations du numérique au primaire ou dans le secondaire. Nous parlerons en particulier d’un projet intitulé les Savanturiers, centré autour de l’enseignement des sciences humaines et expérimentales dans le primaire et le secondaire, et qui fédère de nombreuses écoles, et bientôt des collèges, à Paris et en région parisienne. En addition de ces différents cas d’étude, le carnet a vocation à s’intéresser au numérique pédagogique dans son ensemble, il débordera largement sur les questions d’actualité.

Sciences de l'éducation, version 2.0