Un ouvrage avorté transformé en articles

Au cours de mon post-doctorat, j’ai failli publier un ouvrage et j’avais commencé à négocier avec un éditeur. J’avais même les financements pour ce projet (l’éditeur demande généralement quelques milliers d’euros), mais la fenêtre de tir pour les utiliser était trop courte, car l’université ne paie que pour travail fait, c’est-à-dire qu’une fois seulement que les relecteurs scientifiques de l’éditeur ont donné leur feu vert. J’étais hors délai pour ces dépenses. Tant pis, j’ai tout converti en article. Pour comprendre ce billet, il faut avoir lu mes précédents articles, dans ce post, consacrés à mes recherches post-doctorales sur le CNEC, le cahier de laboratoire numérique. Sinon on a fait un rapport assez précis. Les paragraphes qui suivent visent à fournir les grandes lignes de l’ouvrage, structuré en quatre parties.

La première partie était dédiée aux travaux consacrés à la conception d’Environnements Informatiques pour l’Apprentissage Humain (EIAH), pour préciser la spécificité de notre propos. Nous nous penchions ensuite sur la théorie de l’activité et présentions le paradigme de la Recherche Orientée par la Conception, qui constitue l’axe central de ce livre. Suivent deux chapitres de méthodologie. Le premier devait être consacré aux observations de classes, instrumentées ou non par une technologies numériques, et aux entretiens individuels et collectifs avec des enseignants. Le second est dédié à la posture du chercheur dans le processus de conception, à la fois acteur, force de proposition, et observateur du processus. Le dernier chapitre de cette partie était a priori centré sur le consortium, et le programme Savanturiers, qui le pilote, étape qui permet de resituer la recherche dans son contexte.

La deuxième partie de l’ouvrage devait être dédiée à la question de la définition du cahier des charges, et de la place de la recherche à cette étape du projet. Nous montrions comment l’analyse des situations de classe nous a conduit à être force de proposition quant à la manière dont l’application pourrait instrumenter et modifier l’activité enseignante. Nous revenions ensuite sur l’intérêt que présentent les travaux sur les technologies éducatives pour inspirer la conception de l’application, ainsi que sur l’intérêt d’analyser l’offre existante, en dépassant la seule littérature scientifique. Ce travail d’analyse de l’écosystème était utile tant pour comprendre les tensions qu’induirait l’introduction du nouvel artefact que pour anticiper sur les évolutions à venir du paysage technologique.

La troisième partie devait être consacrée à une réflexion sur la recherche le processus de conception. Nous avions décidé de saisir l’opportunité que représente la constitution du consortium pour revenir sur les problématiques que soulèvent la collaboration entre acteurs appartenant à des mondes sociaux distincts. Nous apportons un regard réflexif sur les différentes étapes de la conception : définition du cahier des charges, tests utilisateurs. Nous mettons en lumière les difficultés induites par le fonctionnement en partenariat consubstantiel du travail en consortium. Les observations de terrain réalisées comme les votes d’enseignants, bien que nombreux, ne permettent pas de converger vers une solution technologique claire, bien au contraire. Nous revenons ensuite sur l’intérêt des tests utilisateurs, et des contradictions entre les logiques de la recherche et celle de la conception, en particulier à la lumière des tensions de calendrier consubstantiel d’un projet centré autour de la Recherche Orienté par la Conception. Enfin, nous concluons sur les contradictions induites par la recherche de compromis entre ces acteurs, sur la base d’une analyse de la forme finale du CNEC et du retour des tests utilisateurs. Nous montrons comment ces différents résultats sont susceptibles d’enrichir la littérature scientifique sur la conception.

Nous devions compléter notre propos par une dernière partie consacrée aux résultats de recherche dans le domaine des technologies éducatives, et issus notamment de la mise à l’épreuve des propositions faites. Nous cherchions à montrer comment nous avons tenté de produire simultanément des résultats utiles pour les concepteurs et développeurs, tout en tenant un propos suffisamment générique pour être valide en dehors du seul cadre de ce projet. Les thématiques que nous avions abordées sur la durée du consortium – conception et évaluation de tableaux de bord, étayage des élèves lors de la rédaction d’écrits, interactions entre élèves et enseignants autour de ces productions – dépassent le seul cadre du CNEC. La conception de cet EIAH servait dès lors de base à des réflexions plus générales sur différentes potentialités offertes dans le numérique dans l’enseignement et l’apprentissage.

On devait retrouver au fil des chapitres une volonté affichée de dresser des ponts entre la recherche et la pratique, qui se veut un reflet de l’esprit dans lequel a été mené ce projet. Cette double réflexion, scientifique d’une part et praxéologique d’autre part, s’adressait autant aux praticiens qu’aux chercheurs en sciences de l’éducation, dans la mesure où ils s’intéressent au développement d’applications numériques, ou, plus généralement, au paradigme de la recherche orientée par la conception.

Le projet a avorté pour des raisons de fenêtre de dépenses, mais dans ce genre de cas, il serait dommage de mettre à la poubelle tout ce travail. Du coup j’ai transformé ça en articles avec les collègues; ça a le mérite d’être partagé à tous, pas besoin de payer. Ils ont été soumis récemment; j’attends de voir les retours. Si cela vous intéresse, voilà les titres provisoires. Affaire à suivre :

  • Barbier, C., Cisel, M. (soumis). La démarche d’éducation par la recherche du programme Savanturiers : une source de tensions dans l’activité des enseignants. Revue des Sciences de l’Education.
  • Cisel, M., Barbier, C. (soumis). Former les enseignants aux démarches d’investigation par le mentorat : une analyse des difficultés rencontrées par le programme Savanturiers. Recherches en Didactique des Sciences et des Technologies.
  • Cisel, M., Barbier, C. (soumis). Mentoring teachers in the context of Student-Question-Based Inquiry: the challenges met in a case study, the Savanturiers programme. International Journal of Science Education.
  • Cisel, M., Barbier, C. (soumis). Etayer des démarches d’investigation avec le numérique : difficultés rencontrées lors de la mise à l’épreuve d’un EIAH. STICEF.
  • Cisel, M. (soumis). La plurivocité d’un processus de conception d’EIAH : une source de difficultés d’appropriation ? Le cas du Cahier Numérique de l’Elève-Chercheur. Education & Formation.
  • Cisel, M. (soumis). Recherches sur les technologies éducatives émergentes : choix des problématiques et articulation avec les aléas de la conception. Distance et Médiation des Savoirs.
  • Cisel, M., (soumis). Using Digital Dashboards to Assess Inquiry Skills: Identifying potential Biases. Journal of Computer Assisted Learning.
  • Cisel, M., Barbier, C. (soumis). Instrumentation numérique de la rédaction incrémentale : leçons tirées de la mise à l’épreuve du Carnet Numérique de l’Elève-Chercheur. Revue Canadienne des Sciences de l’Education.

 

 

 

Le MOOC, un projet d’apprentissage ?

DiplomaJe fais régulièrement le lien entre le suivi d’un MOOC et ce que l’on nomme les projets d’apprentissage, un vieux concept, puisqu’il est proposé dès 1971 par Allen Tough. Néanmoins, il me faut souligner que les éventuels projets d’apprentissage correspondant aux MOOC se distinguent à bien des égards de ceux que décrit Tough dans ses travaux séminaux. Quelques mots sur la question …

Continuer la lecture de Le MOOC, un projet d’apprentissage ?

Un post-doctorat avec les Savanturiers, consacré à la conception d’EIAH

Chers lecteurs, je parle souvent de MOOC dans ce blog, réminiscences d’un doctorat sur la question. Mais comme vous le savez peut-être, je fais mon post-doctorat sur la conception d’un EIAH (Environnement Informatique pour l’Apprentissage Humain). Quelques mots sur ce projet …

Continuer la lecture de Un post-doctorat avec les Savanturiers, consacré à la conception d’EIAH

Quelques thématiques de prédilection pour une future carrière dans le supérieur

DiplomaCette année, je passe pour la première fois les concours pour être recruté en tant que Maître de Conférences. Si je suis ouvert à de nombreuses choses dans le domaine des technologies éducatives, j’ai bien évidemment quelques idées en tête dont j’aimerais vous faire part dans ce billet. La première partie de l’article porte sur la dimension théorique et méthodologique du travail que je souhaiterais effectuer au cours de ma carrière, tandis que la seconde porte sur certaines de mes thématiques de prédilection.

Continuer la lecture de Quelques thématiques de prédilection pour une future carrière dans le supérieur

Les plates-formes de MOOC et assimilées : futures chaperonnes de l’apprentissage en ligne ?

Je vous propose aujourd’hui un nouvel extrait de l’article publié dans Education et Formation sur les MOOC et les projets d’apprentissage. Cette fois-ci, l’extrait provient de la discussion de l’article, discussion dans laquelle je parle de l’origine des projets, mais aussi de l’influence des plates-formes de MOOC sur les projets d’apprentissage en général.

Continuer la lecture de Les plates-formes de MOOC et assimilées : futures chaperonnes de l’apprentissage en ligne ?

MOOC et interaction entre apprenants : une petite revue de littérature

Comme vous l’avez constaté, je suis ces jours-ci dans une logique de valorisation d’articles publiés récemment. C’est que j’ai envie qu’ils soient lus, bon sang. Je me suis décarcassé pour les écrire, ce n’est pas pour qu’ils profitent à deux pelés et trois tondus. Ces derniers jours, je vous ai fait part de mes articles dans Education et Formation; j’aimerais aujourd’hui revenir sur un article publié dans Distances et Médiations des Savoirs, centré quant à lui sur les interactions entre utilisateurs de MOOC. Le billet d’aujourd’hui présente une petite littérature sur le sujet, qui est bien loin d’être exhaustive, car je ne l’ai pas mise à jour récemment.

Continuer la lecture de MOOC et interaction entre apprenants : une petite revue de littérature

Pourquoi analyser le MOOC comme un projet d’apprentissage ?

Aujourd’hui, je vous propose un extrait de l’article que j’ai publié dans la revue belge Education et Formation, sur le MOOC, vu comme un projet d’apprentissage. Je propose de revenir dans cet article sur les raisons qui m’ont poussé à analyser les MOOC en ces termes. A force de lire d’une part la littérature sur la formation à distance, et d’autre part celle sur les MOOC, j’ai réalisé qu’il fallait sans doute changer de perspective pour se distinguer significativement de recherches vieilles de plusieurs décennies.

Continuer la lecture de Pourquoi analyser le MOOC comme un projet d’apprentissage ?

Intérêt pour le certificat des MOOC : quelques réflexions sur une enquête

Dans mon blog Educpros, j’ai fait tout une série de billets consacrés aux certificats de MOOC, et à l’intérêt que les participants lui portent. J’aimerais conclure aujourd’hui par un petit article sur la question. Dans la mesure où cet article fait beaucoup référence à des travaux de recherche, sa tonalité est tout indiquée pour un articles dans Hypothèses. Nous parlons aujourd’hui autoformation compensatoire, certificat, et légitimation d’apprentissages.

Continuer la lecture de Intérêt pour le certificat des MOOC : quelques réflexions sur une enquête

Issues raised by the implementation of project-based learning in MOOCs (1/4)

Today, we will speak about project-based learning in MOOCs. I designed a MOOC based on this pedagogy and conductive several interviews in order to adress the issues raised by this approach. If you want to get a better understanding of the context surrounding this research, please read the previous blog post (or even better, my PhD : Utilisation des MOOC, éléments de typologie).

Continuer la lecture de Issues raised by the implementation of project-based learning in MOOCs (1/4)

Project-Based Learning in MOOCs

Exceptionally,  today’s post is in English. It deals with a type of pedagogy that is hardly visible in the MOOC movement, but that deserves more attention than it has received to date: Project-Based Learning. This blog post is an introduction to coming articles on experiences from MOOC learners who registered to a MOOC where I implemented Project-Based Learning.

Continuer la lecture de Project-Based Learning in MOOCs

Un autre regard sur l’échantillonnage observé dans les MOOC

Au cours du dernier billet, nous avons commencé à parler de l’échantillonnage chez les certifiés, c’est à dire la propension d’un certain nombre d’utilisateurs ayant obtenu le certificat de sauter des activités prescrites. Nous avons émis certains doutes quant au fait que ce comportement était encouragé par les équipes pédagogiques, suggérant que ce comportement correspondait davantage à une stratégie de l’apprenant pour minimiser les coûts, et maximiser les gains. Quelques mots pour conclure sur la question.

Continuer la lecture de Un autre regard sur l’échantillonnage observé dans les MOOC

Quand l’on picore dans un MOOC : retour sur la question de l’échantillonnage

Vous vous en doutiez sûrement un petit peu, mais ce n’est pas parce que l’on obtient le certificat d’un MOOC que l’on a réalisé toutes les tâches prescrites, c’est ce que je nomme l’échantillonnage. A défaut de vous présenter des résultats chiffrés (il faudra attendre la publication des mes articles pour cela), je vous propose de réfléchir au moins aujourd’hui à quelques interprétations de la chose.

Continuer la lecture de Quand l’on picore dans un MOOC : retour sur la question de l’échantillonnage

Manifeste pour un catalogue d’analyses (pour les learning analytics)

 

Aujourd’hui, je souhaiterais suggérer des pistes relatives au travail de vulgarisation des méthodes d’analyse de données éducatives, dont j’ai donné l’esprit au cours des billets précédents. On va notamment parler d’une idée qui me trotte dans la tête depuis longtemps, un catalogue d’analyses pour les traces d’interaction (ou learning analytics), dans lequel un analyste pourrait venir piocher à loisir des idées.

Continuer la lecture de Manifeste pour un catalogue d’analyses (pour les learning analytics)

Stratégies d’analyse et fouille de données éducatives  : des modèles pour guider le travail de fouille

Je vous propose aujourd’hui de nous attarder sur deux éléments : la “distillation de données pour le jugement humain”, et la fouille médiée par des modèles. Cet article s’inscrit dans une série de billets consacrés aux techniques d’analyse en Educational Data Mining (fouille de données éducatives). La lecture des articles précédents est nécessaire pour mieux comprendre la démarche.

Continuer la lecture de Stratégies d’analyse et fouille de données éducatives  : des modèles pour guider le travail de fouille

Sciences de l'éducation, version 2.0